Migrants : générosité, lucidité et fermeté

Nous avons pris connaissance avec attention de l’article de ce samedi relatif à l’accueil des jeunes migrants au Pays de #Lorient.

Nous tenons tout d’abord à féliciter les bénévoles de la Cimade qui oeuvrent avec humanité et disponibilité pour accompagner les migrants présents sur notre territoire, notamment les plus jeunes, et très particulièrement les mineurs. Cet engagement est conforme à la tradition d’accueil de la France, notamment vis-à-vis de populations touchées par la guerre et le terrorisme.

Nous partageons le constat d’une carence grave de l’Etat qui organise la répartition de ces populations fragiles mais laisse, au quotidien, ces demandeurs d’asile sans guère d’encadrement, en tout cas avec des moyens d’accompagnement très insuffisants. En clair, la plupart des jeunes migrants sont laissés à eux-mêmes avec les conséquences que rappelle à juste titre l’article.

En tant qu’élus, nous recevons en effet régulièrement des témoignages : ceux de lorientais témoins ou victimes, de comportements pour le moins inappropriés de certains de ces jeunes sur l’espace public lorientais ; la participation voire la prise en main de trafics est malheureusement une réalité guère contestable et le nombre d’agressions, verbales ou physiques, n’est plus marginal.

La capacité de #générosité des lorientais n’est plus à démontrer : encore faut-il que les individus accueillis sur notre territoire en respectent les règles de base et ne mettent pas à l’épreuve la patience de nos concitoyens. En clair, une certaine « culture de l’excuse » n’est plus acceptable en la matière et nous attendons aussi des migrants un comportement plus respectueux de la population qui les accueille.

Si nous ne voulons précisément pas, comme le suggère l‘article, que ces mauvais comportements nourrissent des attitudes de rejet chez les lorientais, voire le refuge dans des votes extrémistes qui ne constituent évidemment pas la solution, c’est à l’Etat de prendre enfin ses responsabilités en dégageant les moyens nécessaires à un accueil digne de la patrie de droits de l’Homme. Et c’est à la #justice de rappeler, sans faiblesse, le droit chaque fois que c’est nécessaire.

#Lucidité dans le constat des situations qui posent problème, #fermeté dans l’application de la loi, comme pour tout un chacun : c’est à ce prix que nous pourrons réussir l’intégration de ces personnes vulnérables.

Fabrice LOHER

#Sécurité #Municipales2020 #Débats #Lorient

0 Shares:
Vous devriez aimer également